Analyse de photos / vidéos IPACO.fr


Nouveautés                                                                                                    Accueil      à propos de nous     Contacts      Liens

Origine d’IPACO

A partir des années 80, François Louange et son équipe ont développé, au profit de la Défense, le concept de PIAO (Photo-Interprétation Assistée par Ordinateur), destiné à l’exploitation des images issues de satellites d’observation de la Terre, civils (SPOT) et militaires (HELIOS). Il s’agissait de permettre à des photo-interprètes du renseignement, très spécialisés dans l’analyse du contenu des données à analyser, mais pas nécessairement formés en informatique ni en traitement du signal, de tirer le meilleur parti des grandes images fournies par ces nouveaux satellites, en ayant le moins possible à se préoccuper de contraintes techniques. En particulier, la disponibilité à tout instant de différentes palettes d’outils relevant de techniques différentes (traitement d’images, édition graphique, mesures interactives, exploitation automatique des métadonnées associées aux images) devait être garantie, à l’opposé de la situation précédente qui, relevant encore du domaine du laboratoire, nécessitait de jongler en permanence entre différents environnements logiciels, sous le contrôle permanent d’ingénieurs spécialisés.


Cette technique de PIAO a pu voir le jour et évoluer depuis cette époque à travers le logiciel OCAPI (Outil Cartographique d’Aide à la Photo-Interprétation). Dans un premier temps, cet outil a été conçu et développé en étroite collaboration avec tous les organismes concernés de la Défense française et de la DGA, au sein du CEPIA (Centre Expérimental de Photo-Interprétation des Armées) d’Arcueil. Puis, dans le cadre industriel de la société FLEXIMAGE, il est devenu pleinement opérationnel, a longtemps équipé l’ensemble des services français, et a continué d’évoluer, au profit de divers services français et étrangers.


Même si l’environnement de recherche et les objectifs visés n’avaient a priori aucun rapport, il est apparu depuis quelques années que la problématique de l’analyse des photos présumées d’ovnis et celle du renseignement à partir d’images de « la Terre vue d’en haut » comportaient de nombreux points communs, au niveau de l’architecture logicielle à prévoir pour réaliser un outil bien adapté. On retrouve en effet, dans les deux cas, la nécessité d’un outil interactif, permettant de manipuler et de traiter facilement les images, de réaliser des tracés graphiques associés et de les gérer, d’effectuer des mesures, d’exploiter de façon transparente pour l’utilisateur les métadonnées associées aux images. François Louange, se trouvant naturellement à la croisée de ces deux problématiques, a pu négocier d’une part avec la société EADS/Cassidian, aujourd’hui Airbus Defence & Space (qui, ayant intégré en 2007 sa filiale FLEXIMAGE, est propriétaire d’OCAPI) et d’autre part avec le CNES/GEIPAN (auprès duquel il travaille comme consultant), les modalités juridiques lui permettant de réutiliser partiellement les sources du logiciel OCAPI et de développer sur cette base le nouveau logiciel IPACO.


La première version majeure d’IPACO, permettant l’analyse des documents photo, a été installée au GEIPAN en juin 2010; la deuxième, comportant un volet vidéo, en mai 2011.

Retour<<